Gouvernement Science

Annuler les règles et les règlements qui musellent les scientifiques fédéraux et leur permettre de parler librement de leurs travaux, sous réserve de rares exceptions déclarées publiquement.

En cours
Feb 2018

Une majorité de scientifiques encore muselés sous les libéraux

TVA Nouvelles February 21, 2018

Deux ans après l’arrivée au pouvoir du gouvernement Trudeau, la loi du silence règne encore chez les scientifiques fédéraux, alors qu’une majorité d’entre eux ne se sentent pas libres de parler publiquement de leurs recherches.

«Il est inacceptable que la moitié des scientifiques fédéraux se sentent toujours incapables d’exercer leur droit de parler librement aux médias ou au public de leur travail et de la science», a déploré Debi Daviau, la présidente de l’Institut professionnel de la fonction publique du Canada (IPFPC).

Un sondage interne mené auprès des scientifiques syndiqués de la fonction publique diffusé mercredi matin indique une «nette amélioration» en la matière. Mais le syndicat qualifie de «mitigé» le bilan de Justin Trudeau.

Cette promesse est marquée comme étant "en cours" car le sondage mené auprès des scientifiques fédéraux démontre clairement que cette promesse n’a pas encore été achevée. Toutefois, cette promesse n’avait originellement pas d’échéancier, et du progrès a été fait depuis 2015. Elle sera marquée comme étant brisée si rien n’a changé d’ici les prochaines élections, ou achevée si le gouvernement change la loi pour confirmer la liberté d’expression des scientifiques au sein d’un cadre légal.

Jan 2017

[en anglais] Unmuzzled government scientists are ready to talk

Maclean's January 06, 2017

Debi Daviau, president of the Professional Institute of the Public Service of Canada (PIPSC), the union that represents most government scientists, says that some departments, including DFO [Department of Fisheries and Oceans] [...] and Environment Canada, were proactive about this [the unmuzzling of government scientists and removal of previous gag orders] and explicitly told their employees and managers of the new approach soon after the announcement.

But that didn't happen everywhere. "Things were slow to get flowing," she says. "Yes, the government changed its communications policy, but nobody seemed to know about it." As of this fall, Daviau says more and more of their members were being clearly informed of their right to speak even if they were not designated spokespeople.

Last month, PIPSC triumphantly announced that it had negotiated with the government to include in its collective agreements a clause that protects this openness. "That was already the government's policy, but now it's enshrined in our collective agreement so no future government can take this away from us without a big fight," Daviau says.

Nov 2015

Les scientifiques retrouvent le droit de parole

La Presse November 07, 2015

Les scientifiques du gouvernement fédéral retrouvent le droit de parole. Le ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique, Navdeep Singh Bains, en a fait l'annonce vendredi. «Les scientifiques et les experts du gouvernement fédéral pourront parler ouvertement de leurs travaux avec les médias et le public», a-t-il déclaré, ajoutant vouloir rendre complètement accessibles au public les travaux scientifiques menés au gouvernement.