Gouvernement Science

Imposer de nouvelles restrictions en matière de commercialisation des aliments et boissons malsains pour les enfants, comme celles qui sont en vigueur au Québec.

Plate-forme libérale Page 23 October 5, 2015
En cours
Dec 2017

Rapport de la consultation sur la restriction de la publicité des boissons et des aliments mauvais pour la santé des enfants au Canada

Rapport de la consultation sur la restriction de la publicité des boissons et des aliments mauvais pour la santé des enfants au Canada December 08, 2017

Santé Canada a mené une consultation en ligne du 10 juin 2017 au 14 août 2017. Celle-ci avait pour but de recueillir des commentaires sur l’approche proposée par Santé Canada quant à la restriction de la publicité d'aliments et de boissons malsains destinée aux enfants. Cette consultation était ouverte au public, aux organisations de la santé, à l’industrie et aux autres intervenants intéressés.

Le présent rapport renferme un sommaire ainsi qu’un aperçu thématique de la rétroaction fournie par les participants lors de cette consultation. Les points de vue exprimés ne représentent pas nécessairement ceux de l'ensemble des parties intéressées compte tenu que les contributeurs ne sont pas représentatifs, sur le plan statistique, du vaste éventail d’organisations, de professionnels et de membres du public au Canada.

Oct 2016

Santé Canada cuisine un nouveau guide alimentaire

TVA Nouvelles October 24, 2016

La prochaine mouture du Guide, dont la dernière mise à jour date de 2007, inclura «les preuves scientifiques les plus récentes» afin «de mieux aider les Canadiens à faire des choix alimentaires sains», selon le ministère.

À moyen terme, Ottawa compte également couper le gras trans produit industriellement et limiter la publicité de boissons et d'aliments malsains s'adressant aux enfants. Sur ce sujet, la ministre souhaite s'inspirer du Québec, où des lois protégeant les enfants existent déjà.

«C'est une mesure efficace qui a fait ses preuves, a-t-elle fait valoir en point de presse en marge du Congrès canadien sur la santé cardiovasculaire. Les enfants québécois mangent moins de "fast-food", par exemple, et c'est fantastique.»