Gouvernement Jeunesse et parité

Veiller à ce que les ministres évaluent les répercussions de leurs politiques en vertu des impacts différents qu’elles ont sur les hommes et les femmes.

Plate-forme libérale Page 37 October 5, 2015
Brisée
Feb 2019

Égalité des sexes: le gouvernement Trudeau tarde

La Presse February 02, 2019

Les libéraux de Justin Trudeau ont promis d'examiner comment leurs politiques affectent les femmes et les hommes différemment, mais selon des documents internes, le gouvernement tarde à implanter cette analyse dans tous les ministères et organismes publics.

Selon un sondage interne mené par Condition féminine Canada pour mesurer l'implantation de « l'analyse comparative entre les sexes plus » (ACS+, dans le jargon gouvernemental), moins de la moitié des ministères et organismes publics ont un plan en ce sens, la plupart des ministères affirmant qu'ils n'ont pas les mécanismes internes pour le faire.

M. Trudeau a demandé à la ministre de la Condition féminine, Maryam Monsef, de s'assurer que le gouvernement utilise davantage l'ACS + dans la prise de décision. En 2017, les libéraux disaient avoir appliqué une analyse comparative entre les sexes à un budget fédéral pour la première fois. Mais des lacunes importantes subsistent, selon les propres conclusions du gouvernement. Par exemple, en 2016, le gouvernement Trudeau a imposé à toutes les notes de service adressées au Cabinet et au Conseil du Trésor - qui constituent souvent la base de dépenses importantes ou de décisions stratégiques - une analyse différenciée selon les sexes. Selon l'enquête interne, moins de la moitié des ministères ont vérifié si cela avait été fait pour ces notes ou pour d'autres documents.

Mar 2017

Morneau annonce des mesures pour les femmes

Radio-Canada March 22, 2017

Les libéraux avaient promis d'élaborer un budget pour favoriser l'égalité des sexes. Certaines mesures s'adressent directement aux femmes dans le budget de Bill Morneau, mais le financement est limité.

«Les politiques du gouvernement touchent les gens et les groupes de manière différente. C’est pourquoi le budget de 2017 comprend le tout premier énoncé budgétaire relatif aux sexes, soit une analyse de la façon dont les politiques présentées touchent les femmes et les hommes de différentes façons.»

Ottawa avait en effet rencontré dernièrement des groupes féministes en vue de conseiller le gouvernement sur la façon de rédiger un budget qui prend davantage en compte les préoccupations féminines.

Le gouvernement a aussi lancé un outil d'analyse à cet effet en mai 2017 appelé ACS+.